CI_ : Surveillance des pêches : lutte contre la pêche illicite

Surveillance des pêches : lutte contre la pêche illicite
résultats des opérations aériennes de 1997 à 2001

La pêche intensive, combinée aux pratiques illicites, a conduit à la surexploitation des
principales ressources halieutiques, aux baisses des rendements et de la rentabilité des
activités de la pêche. Ce fait compromet les moyens d'existence des populations qui en vivent.

Ainsi, les opérations de surveillance aériennes de la zone guinéenne depuis 1997 laissent
ressortir que 57% des navires actifs sont en situation d'infraction (voir graphique).

C'est dans ce contexte qu'en 2002, la Commission Sous-Régionale des Pêches (CSRP) a
mis sur place une opération aéro-maritime dénommée 'LANYI 7' dans le but d'aider ses pays
membres (Guinée, Guinée Bissau, Sierra Leone, Mauritanie, Sénégal, Gambie, Cap Vert).
Il s'agissait d'une première expérience dans les espaces maritimes relevant de la juridiction
respective des Républiques de la Guinée, la Guinée Bissau et de la Sierra Leone.
Cette opération était organisée pour attirer l'attention (nationale, sous régionale et
internationale) sur les graves conséquences des activités de la pêche illégale dans les zones
économiques exclusives (ZEE) des Etats membres et ses effets sur l'écosystème marin.

photo   graphique   schéma  
- dimension: Gestion
- mots-clés: 2002 /  Commission Sous Régionale des Pêches (CSRP) /  coopération /  pêche illicite /  réglementation /  surexploitation /  surveillance /  ZEE /  ,
- thèmes: activitéadministrationlieu ou localisationprocessus ou phénomènetemps ou date
source:Anonyme (2002) . Revue de liaison de la Commission Sous-Régionale des Pêches (C.S.R.P.). 2002, N° 11
information: n° 0297 - mise à disposition: 2004-09-13 - rédacteur de l'information: Sandouno Victor (CNSHB)

fichier Word imprimable

Suggestion de navigation: Reproduction de l'ethmalose ( 152 )  


retour à la page d accueil du CInote sur le logiciel